,

3# Fin des préparatifs et jour du départ…

Salle d'embarquement à l'aéroport de Paris

Cet article a été écrit hier après-midi dans le train en direction de Paris. À l’heure de sa publication, il est 20:27. L’atmosphère se réchauffe tandis que la salle d’embarquement se remplit…

Voici deux ans que j’attends ce moment…

Je me rappelle encore lorsque je disais pour la première fois : « Si seulement je pouvais prendre un sac à dos et partir découvrir un pays dans le monde… ».

Il y a deux ans, ce n’était qu’un fantasme… et aujourd’hui, ce fantasme devient une réalité faite de stress et d’excitation…

Nous y sommes. Demain, c’est le jour du décollage pour la Nouvelle-Zélande.

Il est 19 :06. Je suis dans le train pour Paris. Je viens de me faire virer de ma place par une famille tout entière, et, je me suis installé à côté d’un monsieur à la chemise blanche et aux grosses lunettes noires.

Je profite donc du premier moment de calme de la journée pour vous partager les trois apprentissages de cette journée.

Le couché du soleil dans le train

Parfois, un simple voyage dans le train apporte son lot de surprise…

Apprentissage n°1 : Ne jamais attendre le dernier moment pour faire son sac!

Ces dernières semaines, j’ai passé beaucoup de temps à finaliser le blog, et peu de temps à préparer mon sac. Je ne cherchais pas la perfection mais je souhaitais que le blog présente une jolie apparence. Je voulais que « ça claque » un minimum…

Au passage, j’espère d’ailleurs que la mise en page du site vous plaît… dans le cas contraire je serais triste pour le reste de mon voyage… Ahah 🙂

Même si j’avais posé quelques affaires sur ma table, j’ai véritablement commencé la préparation de mon sac à dos, ce matin, quatre heures avant de partir prendre le train pour Paris.

Au fur et à mesure que je mettais les affaires dans mon sac, je consultais quelques articles sur internet pour savoir : « Comment remplir mon sac à dos ? ». Mon stress a fait un petit bond en avant lorsque j’ai lu : « N’attendez jamais le dernier moment pour faire votre sac ? ».

Ah bon ? Mais, je ne prépare pas mon sac au dernier moment, le train est dans deux heures… ^^

Préparation du sac à dos

Quand je vous disais que rien n’est prêt… ^^ (et oui la bouteille de vin aussi je l’emporte…)

Au fur et à mesure que l’heure du départ approché, j’accélérais de plus en plus mes mouvements. Or, cela n’a pas suffi…

J’ai raté mon train… Mais non je rigole ! ^^

En revanche, j’ai dû me résoudre à contacter la SNCF pour le déplacer en fin d’après-midi.

Je suis encore très loin d’être un « professionnel » du sac à dos, mais s’il y a bien une chose que j’ai apprise aujourd’hui, c’est de ne jamais attendre le dernier moment pour faire son sac…

Apprentissage n°2 : Comment remplir son sac à dos ?

Quand il s’agit de choisir les affaires à mettre dans son sac à dos, le conseil qui revient le plus souvent est : « Ne prend que l’essentiel ! ». Or, nous n’avons pas tous la même définition de « l’essentiel ».

D’un côté, il y a Johanna, 34 ans, globetrotteuse experte. Elle sait parfaitement ce qui est utile à son voyage. Elle laisse de côté le superflue et ne prend que le plus utile.

De l’autre, il y a le monsieur qui part pour son premier PVT (Programme Vacances  Travaille) et qui ne connaît pas la définition de « l’essentiel ». Il prend donc certainement des choses qui ne lui serviront à rien et qui augmenteront le poids de son sac à dos…

Personnellement, je fais partie de ce deuxième type de personne. Je sais que j’ai peut-être pris des vêtements en trop. Même si cela est plus lourd, cela me rassure. J’apprendrais de moi-même au fil des semaines ce qui me sera utile lors du voyage.

En effet, nous avons tous nos petites habitudes et nos manières de vivre, alors même s’il existe des sites internet pour nous donner des conseils pour faire notre sac, il n’existe pas de sac à dos idéal. Ce qui peut-être un superflue pour l’un peut-être un essentiel pour l’autre…

J’ai entendu parler d’un homme qui voyageait en Asie avec une paire de chaussettes et un caleçon. Il prenait simplement 10 minutes par jour pour laver ses affaires.

What ?? Je ne suis certainement pas capable de vivre de cette manière.

Aujourd’hui, je ne suis pas le mieux placé pour vous indiquer comment remplir votre sac à dos.

En revanche une chose est sûre, j’ai faits de mon mieux pour préparer le mien pour les semaines à venir. Pour la suite, l’aventure, mes envies et les rencontres m’indiqueront ce qu’il faut garder. Quant aux superflue, je pourrais toujours le laisser dans « une croix-rouge ».  Il doit bien y avoir quelques choses dans ce genre en Nouvelle-Zélande. Cela aura l’avantage de pouvoir aider les autres.

Apprentissage n°3 : La To do list !

Si j’ai eu des difficultés avec les deux points ci-dessus, il y a quand même une chose sur laquelle j’ai assuré.

Tout au long des préparatifs, je me suis faits un nouvel ami : une to do list ! Que ce soit pour noter les informations utiles à l’arrivée en Nouvelle-Zélande, les affaires à mettre dans le sac ou les petites choses à acheter, elle a été parfaite. Si vous devez partir, je vous recommande de l’utiliser.

Pour résumé :

  • Ne préparer jamais votre sac à dos au dernier moment, sauf si vous aimez l’adrénaline. ^^ Choisissez un endroit de votre maison pour entreposer les affaires que vous allez prendre. Ça vous laissera le temps d’y réfléchir.
  • Prenez ce qui vous semble utile. Vous ferez certainement des erreurs en prenant des choses qui ne servent à rien. J’en ai moi-même certainement fait… Nous apprendrons lors du voyage à déterminer ce qui est utile ou non.
  • Tout au long des préparatifs, prenez une petite feuille et notez ce que vous avez à faire. Ça vous aidera à préparer le voyage et à vous organiser.

Décollage dans une heure…

Hasta luego,

Anthony

PS : Pour que ce soit plus convivial, j’aimerais vous appeler par un petit nom. Je vais y réfléchir, mais si vous avez des idées, dîtes-le-moi ! 🙂

2 réponses
  1. Johanna
    Johanna dit :

    Salut Anthony, j’espère qque tout roule pour toi. Sache que je lirais tout les matins tes aventure en buvant mon thé, avec ma tête de cul pas réveiller.
    Prend soin de toi, soit prudent.
    Ps : ton site est super.
    # une caissière à qui tu manque

    Répondre
    • anthonylafond
      anthonylafond dit :

      Hey Johanna! Ça m’a fait plaisir de découvrir ton commentaire ce matin lorsque javais la tete dans le cul entre deux escales.
      Bon courage pour la préparation de tes concours!
      # une pensée pour toi de Singapour

      Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.