Angoisse de la page blanche

Angoisse de la page blanche ? Mes 3 astuces pour ENFIN trouver l’inspiration !

L’angoisse de la page blanche ? En voilà un sujet qui revient souvent ! En effet, quand il s’agit de développer ses idées, d’écrire ou de créer, parfois, l’inspiration ne vient pas ! Il est alors frustrant de ne pas travailler efficacement, et d’avoir l’impression de perdre du temps.

Voyons donc ensemble comment transcender ce syndrome de la page blanche pour trouver l’inspiration et trouver ses mots !

L’angoisse de la page blanche ? J’y suis moi aussi confronté !

L’angoisse de la page blanche ? Je connais. Lorsque j’ai écris mon one man show, il y avait des moments où lorsque j’arrivais devant ma page avec mon stylo, alors rien ne sortait !

J’avais envie d’écrire quelque chose, mais ça n’y changeai rien. C’était parfois très frustrant. J’avais l’impression de perdre mon temps.

À la place, nous aimerions tous dans ce moment-là, vivre un moment totalement différent ! Arriver quelque part, sortir sa feuille ou son ordinateur, et écrire naturellement avec créativité.

Heureusement, avec le temps, j’ai réussi à prendre ce syndrôme de la page blanche par les cornes.

Aujourd’hui, nous allons donc voir trois astuces que j’ai utilisé pour écrire mon one man show et qui m’ont permis de faire naître ma créativité plus facilement.

L’importance de l’environnement !

La première astuce consiste à prendre en compte son environnement. Celui-ci peut -être divisé en trois points :

  • Le lieu
  • La position
  • Le support

Le lieu

Quand vous avez besoin d’être créatif, de faire naître des idées, le lieu est très important :

  • Est-ce que vous êtes plus créatif dans un lieu bruyant ou dans un lieu calme ?
  • Est-ce que vous préférez travailler chez vous ou dans un bar ?
  • Est ce que vous préférez être dehors au soleil ou à l’intérieur dans un bureau ?
  • Est-ce que vous préférez un environnement où vous êtes entouré d’autres personnes ou seul chez vous ?

Par exemple, pour ma part, j’ai écris 80% mon one man show dans les bars. J’adore ces endroits ! C’est où je suis le plus productif ! J’arrivais souvent en début d’après-midi, je commandais un café et je pouvais y travailler pendant des heures.

Angoisse de la page blanche
Un bon café et je peux écrire pendant des heures.

En revanche, lorsque je me mettais sur ma terrasse au soleil, je n’avais aucune créativité ! L’environnement ne me correspondait absolument pas.

Ainsi, je ne peux que vous conseillez de porter attention au lieu dans lequel vous êtes.

La position du corps

Votre position corporelle est le deuxième élément à prendre en compte. Elle est très importante : 

  • Préférez vous êtes assis ?
  • Couchez dans votre lit ?
  • Allonger à l’extérieur dans votre jardin ?

Si votre position corporelle ne vous convient pas, elle ne vous permettra pas de faire naître des idées facilement.

Le support : Plutôt ordinateur ou papier ?

Pendant longtemps, j’ai utilisé un ordinateur pour écrire. Par la suite, je me suis rendu compte que ça ne me correspondait absolument pas. Je préfère prendre une feuille et un stylo. 

En effet, écrire sur une feuille me permet littéralement de mettre en place ma créativité. Je fais des traits à droite et à gauche, j’entoure ou encore je rature. Ainsi, je me sens beaucoup mieux comme ça.

Pour conclure sur l’environnement !

Pour résumé concernant cette première partie :

  1. Porter attention au lieu !
  2. Tester différentes positions corporelles !
  3. Essayer différents supports !

De plus, prenez votre vie de tous les jours comme un terrain de jeu ! Tester différents lieux, positions et supports ; et noter comment les différences impactent votre créativité. C’est la seule manière de vous rendre compte comment chaque élément impact votre créativité. Sur le long terme, vous allez vous connaître de plus en plus. Vous pourrez ainsi vous mettre dans de bonnes conditions pour créer et éviter de vivre l’angoisse de la page blanche. 😉

Face à l’angoisse de la page blanche, ne forcez pas votre inspiration !

Malgré les conseils précédents, la vie est toujours imparfaite. Ainsi, vous ferrez toujours de temps en temps face au syndrome de la page blanche. Si cela revient, nous avons tous parfois tendance à vouloir forcer notre créativité car nous cherchons la performance et la créativité.

Ainsi, lorsque nous voyons que celle-ci ne vient pas, la frustration et l’énervement revient. Quand nous nous rendons compte que nous sommes énervé nous avons tendance à nous énerver. Cela parce que nous nous rendons compte que nous refaisons face à l’angoisse de la page blanche.

Rassurez-vous c’est normal !

Lorsque vous sentez que le syndrome de la page blanche revient, essayer de rester calme et divertissez-vous !

Si les idées ne viennent pas, passer à autre chose ! Aller faire du sport ! Aller cuisiner ! Aller appeler un ami, et revenez-y plus tard !

La première idée n’est jamais la meilleure !

Voilà une des idées reçues que nous avons tous. Quand il s’agit de générer des idées, nous nous attendons toujours à ce que la première idée soit la meilleure idée du monde ! La plupart des temps, c’est faux ! La première idée est rarement la meilleure !

En revanche, il faut plutôt comprendre que la première idée est comme la première brique d’une maison. Elle ne représente qu’un infime partie de ce qui va être créer, mais elle est importante pour construire le projet.

La première idée, c’est aussi un peu comme la marche d’un escalier. Nous sommes obligés de passer par elle pour obtenir quelque chose de plus qualitatif.

Ainsi, quand la première idée survient dans votre esprit, notez-là ! Ensuite, utilisez cette première idée pour en faire naître une deuxième et ainsi de suite.

Au bout d’un moment, vous allez avoir plusieurs idées. À ce moment-là, vous pourrez les classer et les lier entre elles.

Pour conclure sur l’angoisse de la page blanche

Pour conclure, quand vous avez à faire naître des idées et trouver l’inspiration, notez dans un premier temps, toutes les idées qui vous passe par la tête. Ne vous posez pas la question de savoir si elle est bonne ou pas.

Gardez à l’esprit qu’au début le plus important est de posséder un genre de gros sacs poubelles d’idées. Soyons honnête dans celui-ci il y aura des bonnes et des mauvaises idées. Mais rassurez-vous, par la suite, vous pourrez décider celle que vous gardez et celle que vous jeterez.

C’est ce que nous avons besoin de faire au début pour s’écarter de l’angoisse de la page blanche :

  1. Noter toutes les idées qui nous passent par la tête pour nourrir notre créativité !
  2. Déterminer celle que nous gardons et celle que nous supprimons !

Merci d’avoir lu l’article ! 🙂

Voici ce que je voulais partager avec vous aujourd’hui :

  1. Porter attention au lieu dans lequel vous êtes, à votre position corporelle et à votre support pour nourrir votre créativité !
  2. Ne jamais forcer votre créativité ! Ne vous énerver pas face à l’angoisse de la page blanche ! Restez calme !
  3. Comprendre que la première idée ne sera jamais la meilleure mais qu’elle est utile pour faire naître les autres !

Dîtes-moi à présent dans les commentaires, pour quel type de travail faîtes-vous face au syndrome de la page blanche et quelle idée vous allez appliquer pour y faire face ?

Pour aller plus loin, je vous invite à regarder cette vidéo : Comment travailler efficacement pour préparer votre intervention en public ! Vous allez découvrir comment travailler efficacement pour ne pas perdre de temps et vous sentir prêt pour vos présentations en public. Si vous préférez le texte à la vidéo, vous pouvez découvrir l’article ici : Arrêter de passer trop de temps à préparer votre intervention en public.

Merci encore une fois d’avoir lu cette article,

A très vite,

Anthony

PARTAGEZ CETTE ARTICLE

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur print
Print
Partager sur email
Email

Accéder gratuitement à VOTRE FORMATION POUR APPRENDRE À BIEN VOUS EXPRIMER EN PUBLIC

Apprenez à PRÉPARER voS intervention en public, gérer votre stress et
prendre ENFIN la parole en public avec plus de clarté, d'aisance et d'efficacité !

découvrez les autres articles

laisseZ nous un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page
Presque fini ! 77%

Rejoignez des centaines d'Autres lectrices et Lecteurs !

Accédez gratuitement à votre formation en vidéos :
"les 5 clefs pour bien vous exprimer en public"

Découvrez 5 clefs originales pour prendre la parole en public
avec plus de clarté, d'aisance et d'efficacité !

PS : Ces conseils sont valables en réunion, en présentation, sur scène ou encore en vidéos !

Anthony Lafond - Prise de parole en public